Sélectionner une page

Avec 14 m2 de panneaux solaires thermiques, cette installation couvrira 25% des besoins en chauffage de cette maison, et 60% des besoins en eau chaude sanitaire. En dehors de la période de chauffage, l’énergie solaire chauffe une piscine de 50 m3.
Techniquement, la mise en place d’un chauffage solaire est simple, car on ne modifie quasiment pas l’installation existante. Seul le tuyau de retour des radiateurs (ou du plancher chauffant) est modifié. Suivant la température de retour de l’eau de chauffage, 2 cas de figure:
– la température de l’eau de retour est plus élevée que l’eau contenue dans le ballon solaire, l’eau va directement dans la chaudière, celle-ci se déclenche pour faire l’appoint de température, tout se passe comme avant la mise en place du système solaire.
– la température de l’eau de retour est moins élevée que l’eau contenue dans le ballon solaire, l’eau transite par le ballon, récupère des calories, puis passe dans la chaudière. La chaudière s’adapte à la température de l’eau qui a transité par le ballon solaire : elle se déclenche ou pas.
Concernant le chauffage de la piscine, un échangeur à plaques est monté en parallèle sur le circuit solaire, ce qui permet en été de chauffer l’eau sanitaire, et ou la piscine.

NB: cette installation pourra être visitée le 8 octobre 2012, lors des journées portes ouvertes organisées par les groupes Eco-Construction de la CAPEB Bretagne.

montage-boursier.jpg